La Bibliothèque de Coruscant

La Bibliothèque de Coruscant

Star wars L'empire des Ténèbres - Tome 1 - La résurrection de l'empereur

Scénario : Tom VEITCH
Dessin : Cam KENNEDY
Couleur : Cam KENNEDY
Traduction : Anne CAPURON
Date de parution : 25/01/2006 - Librairie
Prix : 14.95 euros

Contenu : Star wars dark empire 1 : n° 1 à 6.

Une série qui illustre le futur de Star wars, elle se situe après l'épisode VI et le cycle de Thrawn, c'est à dire exactement 6 ans après la bataille d'Endor. Cette collection qui date de 1991 avait déjà été éditée en France par le précédent éditeur de la licence Star wars : Dark Horse France. Et pour notre plus grand plaisir (ou pas !), Delcourt nous ressort cette "antiquité" des greniers de chez Dark Horse. Une bonne initiative qui permettra aux nouveaux amateurs de BD Star wars de se procurer ces histoires épuisées depuis longtemps. En publiant ces histoires, Delcourt assure également la continuité de l'univers étendu, lui permettant ainsi de publier les albums situés après "L'empire des ténèbres", comme "L'empire écarlate" ou la nouvelle série "Legacy"...

Premières éditions de chez Dark Horse France :



L'histoire : La planète Mon Calamari est attaquée par des immenses et terribles machines de l'empire : les destructeurs de mondes. Luke lui, est absorbé par une force obscure qui le téléporte sur un vaisseau, ou il fera la terrible découverte de la réapparition de l'empereur Palpatine !

Avis

Scénario : Comme vous aurez pu le constater dans le résumé de l'histoire, le scénariste Tom Veitch nous a pondu un récit un peu tiré par les cheveux. La résurrection de l'empereur dans des clones à son effigie, il fallait oser ! Le reste de l'histoire est assez bien foutue, même si c'est quand même du déjà vu...En effet les projets de l'empereur Palpatine n'ont guère changé en 6 ans, il veut toujours exterminer l'alliance rebelle, conquérir toute la galaxie et rallier Luke Skywalker à sa cause. Le seul truc plus ou moins original, c'est la quête de Palpatine pour se transférer constamment dans un nouveau corps, celui ci étant perpétuellement rongé par le côté obscur. L'imagination de monsieur Veitch est vraiment débordante, les monstres, véhicules, armes et personnages créés sont plutôt originaux, même si parfois c'est un peu exagéré voir ridicule ( je pense aux "Necks" des bestioles vertes globuleuses à quatre pattes ou au méga destroyer de 16 km à la fin de l'histoire, ou encore au droid sonde géant...). On passe néanmoins un bon moment, car l'ambiance Star wars est bien retranscrite. Je doit avouer également que les nombreux dialogues traduits par Anne Capuron sont de bonne qualité et se lisent facilement.

Dessin : Le sujet tabou ! Le style de Cam Kennedy, comme je vous l'avez dit dans un précédent article, est très spécial. Tout d'abord le tout est assez grossier et les finitions des personnages ou des véhicules sont un peu trop "carrées". Et vous ne trouverez que 3 couleurs maximum par case, ça sera soit du vert et noir ou rose et noir ou encore du beige et noir...Certaines planches ont néanmoins du charme, comme les planètes qui sont colorées avec des tâches d'encres, original ! Son style pourra vous choquer au début, mais moi je dit : Cam Kennedy c'est comme les huitres ! Plus on en mange, plus ont apprécie ! Par contre il y a bien une chose que l'ont ne peut pas lui pardonner, ce sont les visages des personnages. Leïa est méconnaissable, et elle ressemble même à un mec sur certaine case, Han est peu ressemblant, ça dépend des fois et Luke c'est pareil ! Vous reconnaitrez bien Chewbacca et les droids, mais...c'est tout !

Ici vous pouvez admirer Leïa et Han.



Regarder les jolies tâches d'encres sur la planète. Par contre la tête de Leïa en haut à droite, c'est beaucoup moins agréable !



Les 2 planches ci-dessus sont des versions originales, qui sont indéniablement meilleures que la version de chez Delcourt, les couleurs ressortent beaucoup plus sur la VO, elles sont plus chatoyantes. Les nôtres sont presque "délavées", c'est pâle et donc beaucoup moins beau.

CONCLUSION : Un tome riche en rebondissements et en nouveaux vaisseaux, robots, monstres et j'en passe ! Malheureusement il n'y a pas que des bonnes idées, le design de certaines créatures ou de cetains vaisseaux sont ridicules et l'histoire, même si on passe un bon moment, est tout de même tirée par les cheveux ! Graphiquement c'est du jamais vu, ça peu choquer, c'est très spécial. Le travail récent de Cam Kennedy sur l'histoire "Boba Feet Agent of doom" dans le "Star wars La saga en BD N°1" notamment est superbe, car les couleurs sont nettement meilleures. Sur cet ouvrage les couleurs sont trop pales, est-ce la faute à Delcourt ? Je ne possède pas le version originale mais je peux vous certifier que la différence est flagrante entre ce que je suis en train de lire et les 2 planches ci-dessus !

NOTE : 12.5/20




23/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres